L’atypique du capital-investissement